Logo Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française

Les Etats Généraux de la Boulangerie

Du 17/10/2005 au 18/10/2005

Deux journées de formation qui ont mobilisé scientifiques, journalistes, politiques, consommateurs, sociologues, spécialistes du marketing et formateurs, autour d’un large débat consacré au pain.

C’est pour tenter d’apporter des réponses à ces questions que les Etats Généraux de la Boulangerie se sont tenus les 17 et 18 octobre 2005.

Plus de 800 personnes, participants, intervenants et le Ministre du Commerce et de l’Artisanat Renaud Dutreil, ont été accueillies au Palais des Congrès de Paris par le Président de la Confédération Jean-Pierre Crouzet. « Ces Etats Généraux s’inscrivent dans une démarche de formation durable et citoyenne » a lancé Jean-Pierre Crouzet lors de son allocution d’ouverture. Le Président a souligné la volonté commune des participants, celle de se former pour gagner les défis qui se présentent dans les cinq années à venir. « Deux journées consacrées à une formation intellectuelle qui n’est pas antinomique de notre qualification de travailleurs manuels » a-t-il précisé. «Car si nous nous réjouissons d’être souvent cités comme une profession qui a su s’adapter et qui s’engage, notre capacité d’adaptation sera la condition pour gagner le pari de l’avenir dans l’intérêt économique et social de notre pays et pour que la boulangerie demeure la référence de qualité du commerce de proximité ».

Huit tables rondes se sont succédées sous la baguette du chef d’orchestre Jean-Marie Epaillard. L’animateur a rythmé les débats, alternant paroles d’experts, exemples vivants, films sur grand écran, l’ensemble s’appuyant sur les résultats de la dernière enquête de l’agence Gira et sur le récent sondage Ifop qui répond à la question : que pensent les Français du pain et de la boulangerie artisanale ?

Sociologues, medécins, nutritionnistes, chercheurs, scientifiques, politiques, journalistes, formateurs, spécialistes du marketing, fournisseurs et partenaires, boulangères et boulangers se sont penchés sur l’avenir de la boulangerie devant plus de 600 professionnels, attentifs et passionnés.

 

Les thèmes abordés :