Logo Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française

Quelques actions marquantes

L’appellation « Boulanger » et « Boulangerie »

Chaque boulanger-pâtissier engage sa compétence d’homme de métier. Rien n’apparaît plus injuste que certains marchands de pain puissent se présenter comme des boulangers-pâtissiers.

Pour que la boulangerie reste un lieu de confiance entre la profession et le client, la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française a obtenu que la loi du 25 mai 1998 réserve l’appellation « boulangerie » au professionnel qui fabrique et vend sur place sans surgélation. L’identité visuelle « boulanger » est la traduction de cette loi.

Le Kit enseigne « boulanger »

La Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française met à la disposition des boulangers un kit enseigne leur permettant d’être clairement identifiés par les consommateurs. Le commerce qui utilise l’enseigne «boulanger» est une boulangerie au sens de la loi du 25 mai 1998.

La Fête du Pain

Les groupements professionnels départementaux et la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française ont créé la Fête du Pain. La Fête du Pain débute chaque année le lundi qui précède le 16 mai (Saint-Honoré, patron des boulangers) et s’achève le dimanche qui le suit. C’est un événement chaleureux qui fait découvrir à chacun que la boulangerie sait dialoguer avec ses clients et créer de nouveaux produits pour les séduire. En invitant par une communication dynamique les enfants des écoles à découvrir la Fête du Pain, tous les acteurs de cette fête préparent l’avenir du métier.

Le Pain de Tradition Française

La Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française a su écouter le consommateur et comprendre son désir de sécurité et de vérité.
C’est pour répondre au souhait des clients des boulangeries-pâtisseries qu’a été créé par le décret du 13 septembre 1993 le Pain de Tradition Française. Ce pain sans additif et sans surgélation est un produit authentique qui donne une bonne image au métier.

Le Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène en Pâtisserie

La lourdeur des réglementations est une contrainte pour les boulangers-pâtissiers. Dans le domaine de l’hygiène, une réglementation pour une meilleure sécurité est toutefois parfaitement justifiée. Encore faut-il qu’elle soit adaptée.
Elle ne peut être la même pour un industriel et pour un boulanger-pâtissier. Le guide de bonnes pratiques, c’est dire ce que l’on doit faire et s’engager à faire ce que l’on dit.
En obtenant un guide adapté à leur métier, la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française a fait prévaloir, pour les boulangers-pâtissiers, la souplesse sur la complication rigide.

La fermeture hebdomadaire

Les groupements professionnels départementaux et la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française ont su coordonner les procédures pour faire respecter la fermeture hebdomadaire.

En faisant travailler ensemble des avocats spécialisés sur ce dossier important, il a été possible de faire prévaloir dans le temps une défense efficace.
Les récentes décisions de la Cour de Cassation prouvent que le travail de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française porte ses fruits.

Le régime complémentaire de frais de soins de santé

La création d’un régime de frais de soins de santé a été décidée par l’ensemble des partenaires sociaux par le biais d’un avenant à la Convention Collective Nationale notamment en raison des évolutions de la législation sociale tendant à un remboursement de plus en plus faible des frais de soins de santé par la Sécurité Sociale.

La mise en place de ce régime dans le cadre d’un « contrat responsable » couvrant l’ensemble du secteur de la boulangerie et boulangerie-pâtisserie permet de bénéficier de taux de cotisation très compétitifs auxquels s’ajoutent des avantages en matière fiscale et de cotisations sociales avec des prestations en constante évolution.
Cette évolution professionnelle permet de rendre plus attractif le secteur de la boulangerie-pâtisserie qui a besoin de fidéliser un personnel performant et motivé afin qu’il soit à même de succéder aux chefs d’entreprises actuels dans les prochaines années.

La Convention Collective Nationale

La Convention collective nationale de la boulangerie-pâtisserie a été signée le 19 mars 1976. Depuis, des avenants ont modifié de nombreux articles. C’est ainsi que la lecture de la Convention collective nationale est devenue difficile pour l’utilisateur qu’il s’agisse du patron boulanger ou de son salarié.

Afin de rendre plus facile et plus claire la lecture de la convention, la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française propose une version simplifiée.
Pour commander le fascicule, adressez-vous à votre groupement professionnel de la boulangerie.

Le Trophée des Talents du Conseil et de la Vente en boulangerie-pâtisserie.

A l’instar des jeunes boulangers qui sont mis à l’honneur chaque année au travers du concours des Meilleurs Jeunes Boulangers de France, ce concours destiné au personnel de vente encourage les candidats à développer leurs compétences à la vente-conseil et à valoriser les boulangeries-pâtisseries auprès des consommateurs.

Le Bac Pro Boulanger-Pâtissier

En 2008, le Ministère de l’Education Nationale décidait de ramener la durée de formation des Bac professionnels à 3 ans à l’instar de la filière générale. Ce fut l’occasion de créer un nouveau diplôme de niveau IV rassemblant les compétences fondamentales du métier de boulanger et de celui de pâtissier.

Des membres de la Commission de la Qualité, de la Formation et de l’Innovation ainsi que des professeurs de boulangerie et de pâtisserie furent associés aux travaux de la 7ème Commission Professionnelle Consultative de l’Education Nationale. Ce nouveau diplôme a été mis en place à la rentrée 2009.

Le Certificat Technique des Métiers (CTM) Vendeur-Vendeuse en Boulangerie-Pâtisserie

Devant la difficulté de recruter du personnel de vente à un niveau satisfaisant de formation, la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie avait souhaité la mise en place d’une formation spécifique. Le Ministère de l’Education Nationale ne souhaitant pas créer davantage de diplômes professionnels, c’est donc à l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers qu’elle a proposé de travailler sur ce sujet. Fin 2010, un groupe de travail s’est donc régulièrement réuni pour élaborer le référentiel de ce titre professionnel. Celui-ci a été déposé à la Commission Nationale des Certifications Professionnelles en février 2012. Cette formation en alternance sur une année scolaire sera opérationnelle à la rentrée 2012.

Le cahier des charges des produits de boulangerie-pâtisserie

Dans une logique de réponse aux attentes des consommateurs et aux exigences émergentes en matière de nutrition et de santé, la Confédération a souhaité mettre à disposition des professionnels un outil leur garantissant la traçabilité et la conformité réglementaires des matières premières mises en œuvre en boulangerie-pâtisserie. Ainsi est né le Cahier des Charges des Produits de Boulangerie.
42 matières premières (farine, le beurre, les margarines, ovoproduits, etc.) sont aujourd’hui référencées. Evolutif en fonction de la réglementation et de nouveaux produits qui y seront ajoutés, le Cahier des charges des produits de Boulangerie est un véritable « contrat de qualité » passé entre le boulanger-pâtissier et ses fournisseurs.